gilet_de_mariée_
gilet_de_mariée
gilet_de_mariée_-4
gilet_de_mariée-3
gilet_de_mariée_-2
gilet_de_mariée-4
gilet_de_mariée_-3
gilet_de_mariée-2
gilet_de_mariée__

Gilet de mariée. Patron perso. Kid Silk Drops. Aiguilles 4 et 8. Dentelle de chez Reine.

Tout a commencé un jour de novembre l'an dernier. Avec mes copines nous nous sommes rendues au festival Andy. Ce festival c'est LE festival du mariage. LE festival qui sort de l'ordinaire. On y trouve de jolies robes fluides, des traiteurs de rêve, et des photographes de talent. Et puis il y a aussi des accessoires raffinés, des idées qui font mouche, une déco à tomber. Bref, vous l'avez compris, le festival Andy dé-ringardise le mariage, courez-y si vous vous mariez bientôt (moi ça m'a juste donné envie de recommencer ♥), vous repartirez avec de l'inspiration. Ca tombe bien, le prochain aura lieu le 7 novembre prochain.

Mais revenons à nos moutons. Nous étions donc au Festival Andy à en prendre plein les yeux et surtout Julie remplissait son panier de cartes de visites en tout genre. Il ne faut pas se mentir, tous les prestataires et les produits présentés ont des tarifs assez élevés... mais il y avait de chouettes idées à piquer. Notamment un joli gilet à porter sur sa robe en cas de petit vent frais...

Quelques mois plus tard, Julie m'a reparlé de ce gilet, je ne sais plus trop comment ça s'est passé, mais autour d'un Bo Bun entre midi et deux, hop ! Je me suis mise à lui proposer de lui tricoter... On a étudié sous toutes les coutures celui qui lui avait tapé dans l'oeil, il fallait que je crée mon propre patron... Le cahier des charges était précis, il fallait de la laine, de la dentelle et que tout soit "léger". De plus, ne souhaitant pas voir la robe de mariée avant le grand jour, j'ai tout fait à l'aveugle en confiant l'ouvrage à Julie lors des deux derniers essayages.

Je suis partie de ce pull qui remplissait les critères de légèreté, il fallait "juste" creuser l'encolure, ouvrir le dos, ne pas tricoter les manches (cool !) ni les côtes et ajouter de la dentelle. Le tricot est monté assez vite mais une fois le premier essayage réalisé, il était trop long... oh ! là là il a fallu que je raccourcisse mon ouvrage de 4 cm. Je n'ai pas fait la maligne, j'ai utilisé la méthode suivante : glisser une aiguille au niveau du rang qui deviendra le bas du tricot (ici à 4 cm), couper aux ciseaux toute la partie en trop, reprendre le fil de début du rang et rabattre les mailles très souplement (avec une plus grosse aiguille).

Pour poser la dentelle aux emmanchures je me suis aidée de mon mannequin (qui ne sert jamais mais quand c'est le cas je ne sais pas comment j'aurais pu faire sans lui !) et j'ai ajusté le tombé sur Julie.

J'ai adoré faire cet ouvrage, ça m'a mis une petite pression (d'autant plus que la mariée m'a rajouté un challenge, je l'ai aussi coiffée après m'être entrainée chez 365C  !) mais j'y ai mis tout mon coeur et mon application. Je peux vous dire qu'à la découverte du gilet qui se mariait si bien (c'est le cas de le dire) avec sa magnifique robe... j'étais toute chose et sacrément fière du résultat.

Julie tu étais radieuse. Cet exercice a été pour moi un grand honneur. Je t'embrasse ma belle...
psss... Julie a un blog qui dort, mais elle vous racontera peut-être en détail son merveilleux mariage...