théâtre-1

Décider sur un coup de tête la veille pour le lendemain d'emmener le kiki à Paris pour voir un spectacle. C'est bien Paris pour ça ! Du jour au lendemain à l'heure qui convient vous pouvez trouver une activité, un spectacle ou toute autre chose à faire avec un enfant.

***
L'histoire commence le samedi. La maman a envie de fouler le bitume parisien, le kiki adore les spectacles de la médiathèque de sa ville, l'Homme part en voyage, il faut s'occuper. Tous les critères sont réunis pour choisir une activité qui sort de l'ordinaire.

Le dimanche le kiki est prévenu, quand il se réveillera de la sieste il prendra le train - dans lequel on mangera le goûter - pour se rendre au spectacle. Sauf que la sieste ne dure (comme par hasard !) qu'une heure, et qu'il faut donc le faire patienter assez longtemps avant de partir. De plus il se met à pleuvoir des trombes d'eau (ça fait un mois que c'est l'été, il faut que la pluie s'installe ce jour là) donc il n'est pas envisageable de prendre la poussette puisque depuis qu'il sait manifester son mécontentement, le kiki ne supporte pas la capote de pluie. Ce n'est pas grave, la maman se dit qu'à 2 ans et demi passé le kiki est LARGEMENT capable de marcher (alors que pour aller au square du coin de la rue il veut les bras), mais bien sûr !
Vient l'heure du départ, imper, chaussures, sac du goûter, parapluie, tout y est. Bien entendu arrivés au coin de la rue le kiki ne veut déjà plus marcher, la maman regarde l'heure, il n'est pas possible de négocier, sinon le RER partira sans eux.

Ils montent dans le train, le goûter est pris, et pendant le changement de RER / métro la maman se rend soudainement compte que tout va très vite (quand on prend les transports parisiens depuis des années, on a des automatismes qui ne fonctionnent plus avec un kiki, slalomer entre les voyageurs, marcher très vite, monter les escaliers deux par deux...) pour les petites jambes de son kiki et qu'il est beaucoup mieux dans les bras (elle fait ce qu'elle peut pour se motiver et lui ne dira pas le contraire !!). Ils finissent par arriver devant un tout petit théâtre du 10è arrondissement et assistent avec une dizaine d'autres spectateurs à une histoire très drôle de jouets qui n'en font qu'à leur tête. Puis vient l'heure de la sortie 30 min plus tard (déjà ??!).

Et là le kiki se sent pousser des ailes "je marche maman moi grand garçon !" "elle est bonne celle-là, tu n'étais pas un bébé il y a une heure ?!". Et là c'est parti pour les sauts dans les flaques, le cache cache dans les couloirs du métro, la course, le chemin à l'envers dans l'autre sens, les escalators... La maman ne fait pas la maline et ne quitte pas des yeux son trésor au point de lui demander s'il ne veut pas revenir dans les bras (!!!!!). Le voyage retour paraît durer une éternité. Heureusement il y a de la place dans le RER pour s'asseoir, dans 15 min ils seront chez eux.

Mais, pourquoi le RER ne s'arrête-t-il pas à la gare ? Du train la maman regarde défiler les panneaux de sa gare complètement dépitée... il y a des travaux, il s'arrêtera 4 gares plus loin... ah ! Alors il faut expliquer au kiki qu'on est loin d'être arrivés, qu'il va falloir prendre un autre RER dans le sens inverse (qui lui va s'arrêter hein !) pour retrouver finalement leur maison, prendre une douche, manger et tomber de sommeil dans la foulée.

***
Même si le kiki ne se rappellera s'en doute pas de cette épopée, on s'est quand même pas si mal débrouillés pour une première fois sans poussette et je suis prête à recommencer. Mais sans pluie ni travaux à la gare (faut pas d.... non plus !)

Et vous ? Vous avez vécu des expéditions de ce genre avec vos enfants ?