pull_smoulder_modif-1
pull_smoulder_modif-5
pull_smoulder_modif-3
pull_smoulder_modif-4
pull_smoulder_modif-2

Pull. Modèle Smoulder issu du livre Whisper de Kim Hargreaves, modifié par mes soins. 6 pelotes de Kid-Silk (tricotées en double) Kalidou. Aiguilles 4, 4.5, 8 et 9. Taille XS.

Quand on aime on ne compte pas ! Et c'est comme ça que je me suis retrouvée à tricoter un deuxième pull Smoulder alors que je déteste faire deux fois la même chose. J'ai beaucoup porté le premier, il est chaud, doux et porte toujours aussi bien son petit nom de pull doudou. Comme il me fallait quelque chose de facile après mes torsades, je n'ai pas cherché bien longtemps et mon choix s'est porté sur une valeur sûre !

Le premier, était gris et j'avais suivi scrupuleusement le modèle.
Le deuxième est blanc et j'ai pour la première fois, apporté des modifications à un tricot. J'ai tricoté les bas - devant, dos, manches - avec des côtes et j'ai fini l'encolure avec des côtes également.
Grâce à ces modifications l'ouvrage se tient mieux et du coup il fait plus habillé le premier. Comme quoi ! Ce sont les finitions qui apportent du cachet à un vêtement.

Même si ce pull est très simple, il m'est quand même arrivé une petite mésaventure. Arrivée à la fin, après avoir relevé les mailles de l'encolure, tricoté les côtes et rabattu l'ensemble, je me suis rendue compte que je n'aurais jamais pu passer ma tête ! J'avais rabattu les mailles trop serrées et du coup il n'y avait plus aucune élasticité !
J'ai donc commencé à détricoter mais la laine utilisée est très sournoise. Sous ses airs de petite laine toute douce et facile à tricoter, elle cache un terrible secret, les mini fils qui la composent s'emmêlent les uns aux autres et il est impossible de détricoter, ça fini par coincer.
Je vous brosse le tableau : il était 23h, j'étais fatiguée, je voulais finir avant de me coucher... j'ai sorti la paire de ciseaux (je me marre en l'écrivant !) oui oui !! Et j'ai coupé la bande en côtes, en me disant que j'aurais aussi vite fait de tout retricoter (3cm).
Mais ! J'ai coupé l'encolure !!!! Au secours... mon encolure commençait à perdre quelques mailles. J'ai posé mon ouvrage sur la table, j'ai repris chaque maille une à une (en creusant un peu plus l'encolure du coup pour repartir sur une bonne base), j'ai tout rangé, je me suis couchée et le lendemain, j'ai terminé mon pull (en rabattant les mailles souplement avec une grosse aiguille) et j'ai camouflé ma bêtise à l'encolure. Au final on ne voit rien... ouf j'ai eu chaud ;-)

Décidément ce pull me porte la poisse... après l'histoire du la soupe au potiron, celle des ciseaux malencontreux.